Tag Archives: Amnesty International

Le journalisme citoyen au service des Droits Humains: une formation a réuni des jeunes ce vendredi au siège national d’Amnesty International Togo

6 Oct

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont de nos jours au centre de toutes les activités humaines ; notamment avec l’avènement  du Web 2.0 et des réseaux sociaux les nouvelles opportunités qu’ils offrent en matière de partage d’informations et d’entretien de relations entre les sociétés et les civilisations. Ainsi les réseaux sociaux sont les lieux les plus prisés où chacun peu facilement publier ou se procurer des informations sans se déplacer lui même sur le lieu des faits.

Comment canaliser et orienter ces opportunités qu’offre le Web 2.0 pour des fins utiles à la société c’est à dire dans le domaine du cyber-militantisme, la promotion des Droits Humains (DH) et de la démocratie ?
C’est ainsi que, le 05 Octobre 2012 dans l’après-midi , une formation gratuite et ouverte au publique à réuni au siège national d’Amnesty International Togo, une cinquantaine de jeunes sur l’usage de blogs dans  la défense et la promotion des Droits Humains.
Deux grandes communications ont marqué cette formation ; la première s’articulant sur le thème «Journaliste citoyen et défense des DH » et la seconde sur comment créer et bien gérer un blog.


Le communicateur, Monsieur Bonaventure Mawouvi, un blogueur et journaliste à Ecovision Afrique, a dans sa première communication donné une brève définition de ce que c’est qu’un journaliste citoyen ; qui selon lui, est un citoyen qui défend une certaine cause et se distingue par sa capacité à publier un nombre important d’informations désorganisées qu’un journal à peur d’imprimer. La différence entre un journaliste professionnel et un journaliste citoyen et que le premier à pour mission d’informer tandis-que le second est un bénévole ou un volontaire qui accompli un besoin de citoyenneté : il n’est donc ni amateur, ni professionnel ; mais volontaire d’une mission citoyenne.
L’un des inconvénient du journaliste citoyen est, selon le formateur, que la vérification des faits qu’il rapporte se fait après publication.
Avant de passer à sa deuxième communication, M. Bonaventure n’a pas manquer de souligner l’importance du journalisme citoyen, qu’il a d’ailleurs qualifier de « 5ème pouvoir », dans une société qui est d’après le formateur, celui d’exercer un pouvoir sur la presse à des fins démocratiques.

La seconde communication essentiellement tournée vers la création et la gestion d’un blog à retenu l’attention des participants à la formation.
Une chose est de faire la théorie, une autre en est de faire la pratique, les jeunes journalistes citoyens ainsi formés ont bénéficié de l’encadrement de leurs pairs du réseau des blogueurs d’Amnesty Togo pour créer et personnaliser leur blog à la salle informatique de la section togolaise d’Amnesty. Ces blogueurs nouvellement formés ont à la fin de la formation exprimé leur vive satisfaction par rapport à la formation et beaucoup d’entre eux ont émis leurs vœux de rejoindre le réseau des blogueur d’Amnesty Togo, qui existait déjà depuis plus d’un an.
Un rafraichissement généreusement effort par la section togolaise d’Amnesty et suivi de la prise d’une photo de famille ont marqué la fin de la formation.
D’autres formations allant dans le même sens sont annoncées pour les jours à venir et vont certainement réunir beaucoup plus de monde, en tout cas  c’est  ce que ont laissé attendre des initiateurs de ce projet de formation.

Forum International des Jeunes d’Amnesty Togo édition 2012; le compte rebours à commencé

18 Août

L’éducation aux Droits Humains est connue comme un outil indispensable de promotion des droits de l’homme. Cette éducation passe par la transmission de connaissances sur les droits et libertés des jeunes en vue de les aider à apprendre à respecter ces droits.

L’école étant un cadre idéal pour toucher ces jeunes, Amnesty International axe son travail sur les jeunes des écoles et université en vue de les outiller pour répondre aux défis liés à la promotion des Droits Humains.

Ces jeunes,  une fois regroupés au sein d’un forum avec leurs pairs des autres sections d’Afrique et d’ailleurs pour réfléchir et harmoniser leur travail.

Aussi veulent-ils saisir l’opportunité de cette rencontre pour échanger avec, partager leurs expériences  et enfin redynamiser le réseau ouest africain des jeunes militants du mouvement.

Prévu pour le 23 au 27 Août à Togo-ville, l’édition de cette année réunira une centaine de jeunes venu du Bénin, du Burkina Faso, due la Côte d’ivoire, du Ghana du Mali, du Sénégal et du Togo.

A l’agenda de ce forum, des formatons, des activités culturelles, des campagnes et les des activités sportives sont prévus  afin de renforcer les capacités des participants en matière de Droits Humain et de les redynamiser tout au long tout au long du forum.

L’édition de cette année a plusieurs particularités dont :

  • La présentation des rapports d’activité des clubs lors d’un panel d’échange
  • L’étude et l’analyse d’un projet de convention entre les clubs des jeunes et le Secrétariat National et d’une proposition de thème prioritaire
  • La participation des jeunes à l’émission « Podium Jeunesse » à la Télévision Togolaise TVT  dans l’après midi du samedi 25 Août et
  • La visite des sites touristiques de Togo-Ville, le cadre d’hébergement du forum de cette année 2012.

Je reviendrai ultérieurement sur le déroulement de ce forum dans un autre article.

Sauver les habitants du village de Kouniko (Togo) (Début)

6 Oct

  Kouniko est un petit village du Togo; situé à environ 50km au Nord-Ouest de Lomé.Ce village est village est jusqu’à présent ne dispose pas de centre de santé. Le problème majeur auquel la population s’affronte est l’accès rapide au centre de santé lors des accouchements des femmes du village. Pour accéder aux soins médicaux adéquats, les habitants du village sont obligés de traverser un fleuve, un long fleuve dont le pont est totalement artisanal et dérisoir, parfois au risque de leur vie. Le cas le plus touchant est celui des femmes enceintes; au moment d’accoucher, ne pouvant plus facilement se déplacer d’elles même, elles se font transporter par leur proches avant de traversé le pont.  Cette traversée ne s’effectue pas sans risque. Parfois on assiste au décès des ces femmes ou à la naissance des enfants mort-nés

sur le terrain une association,l’ Association des Jeunes volontaires pour la Charité dans les Campagnes  ( AJCC) se débrouillent pour trouver un financement et des conseils pour la construction d’un pont sophistiqué .L’appel est lancé à toutes les personnes morales ou physiques qui veulent bien aider cette population.

Vous pouvez contacter, pour plus d’informations l’Association des Jeunes volontaires pour la Charité dans les Campagnes  sur:

ajcc_2004@yahoo.fr

(00228) 92433350 ; (00228)90323512

Facebook: » Des jeune soleil  »

Photo démontrant la traversée périlleuse du pont du fleuve Kouni (Togo). Sur la pHoto on identifie clairement une femme enceinte transportée par des jeunes hommes. Donner la vie sans risquer sa vie est un Droits