Tag Archives: Facebook

Comment améliorer votre sécurité sur Facebook?

6 Fév

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous abonner sur facebook. Mais le problème de votre sécurité s’impose: à chaque instants des individus mal intentionnés sont près à pirater ou à vous voler votre compte pour des fin que je ne pourrais tous citer ici.

Le but de cet article est de vous permettre d’avoir une petite notion sur les techniques usuelles qu’utilisent les certains pirates pour avoir accès à votre compte. Mais tout ce que je décris ici vous permettra pas de sécuriser à 100% votre compte facebook. d’ailleurs, il n’y a pas de sécurité à 100% sur Internet (C’est çà la triste réalité et c’est ce qui fait qu’Internet évolue…).

1-Relier votre compte facebook à votre téléphone personnel
Facebook offre à ses utilisateurs la possibilité de relier leur compte facebook à leur téléphone portable à travers l’approbation de connexion.

Comment ça marche?
Lorsque vous vous connectez à facebook sur un ordinateur ou un périphérique (application internet:navigateur et autres), facebook envoie un code de vérification sur votre téléphone portable qui vous permettra de valider votre connexion. Lorsque cette option est activée, vous devez coute que coute valider toutes les connections à facebook lorsque vous utiliser un nouvel ordinateur ou un nouveau navigateur.

Capture d'écran de l'Approbation de connection facebookCapture d’écran de l’approbation de connexion Facebook

Cela vous  réduirait énormément le risque de voir votre compte facebook pirater ou voler.Autrement dit; pour que quelqu’un réussisse à  pirater votre compte facebook, il lui faut connaitre:
-votre email de connexion à facebook
-votre mot de passe facebook
-et il doit avoir sous la main votre téléphone portable pour pouvoir valider la connexion.
vous convenez d’accord avec moi qu’il lui sera un peu compliqué de réunir ces trois conditions? Et si malgré tout cela il parvient à réunir ces conditions alors soit votre pirate fais partie de vos amis proche ou que vous avez affaire à quelqu’un de très outillé capable d’intercepter votre message téléphoniques.
Mais l’approbation de connexion à Facebook sur un PC ne se fait qu’une seule fois. Donc une fois que vous approuvez une connexion sur un pc ou un navigateur, Facebook considère automatiquement ce PC comme fiable et ne vous enverra plus de code d’approbation à votre prochaine connexion sur le même périphérique. Cela constitue aussi un point faible dans votre sécurité: votre pirate pourait facilement vous pirater s’il a accès à votre PC ou à un ordinateur avec lequel vous vous ête une fois connecté.
2-méfiez-vous des liens que vous envoient vos amis sur votre messagerie facebook ou boite mail
Les arnaqueurs peuvent pirater les comptes de vos amis et envoyer des liens à partir de leurs comptes. Faites attention aux liens attrayants provenant de vos amis.
Le pirate pour procéder à la récolte de vos informations de connexion à facebook, il vous redirige vers un site cloné ou disons une photocopie(qui ressemble parfaitement à Facebook) de Facebook qu’il a préalablement conçu et hébergé(généralement sur un fournisseur d’hébergement gratuit).En langage informatique on appele cette méthode de piratage « Le phishing » qui signifie « hameçonnage »: la victime représente le poison et le pirate l’hameçonneur »
Comment procède t-il?
-Ii fait une copie-collée du code source de Facebook (Ctrl + U pour voir le code source) qu’il modifie de manière à insérer des lignes de codes et de fichiers qui lui permettrons de récupérer et stocker les emails et les mots de passe.(Je ne vais pas aller ici dans les détails; nous étudierons plus tard comment on met en place un site de Phishing)
-Il envoie à la victime le lien racourcis grace un raccourcisseur de lien en ligne comme tinyurl.com (cela empêche la majorité des victime de détecter rapidement la manoeuvre en cours) de son site de phishing.
-la victime clique sur le lien et automatique la page d’accueil du site de phishing s’affiche (dans notre cas facebook) et vous donne l’impression que vous ête déconnecté (Ce qui n’est pas en réalité le cas) et vous demande de vous reconnecter.
Une fois que vous saisissez votre email et le mot de passe de connections, vos informations seront enrégistrées dans un fichier sur la base de donnée du pirate. Il ne lui suffira que de les récupérer après.
mais comme je vous le disais dans la première astuce, en activant l’approbation de connexion, vous lui rendrez la tâche un peu plus compliquée même lorsqu’il a réussi à avoir vos données de connexion à facebook(votre mot de passe, votre email ou votre numéro de téléphone).

La parade contre cette technique de piratage est très simple:
Sachez que lorsque vous êtes connecté, Facebook ne vous redemande jamais de vous reconnecter. Si vous remarquez un comportement de ce genre, ressaisissez vous-vous même le lien de facebook (www.facebook.com) dans la barre d’adresse de votre navigateur et continuez tranquillement votre travail.
Ne cliquez pas sur n’importe quel lien; surtout lorsque ces liens proviennent de sources douteuses.
-Lorsque vous vous connectez à facebook sur un ordinateur qui n’est pas le votre, évitez de permettre à votre navigateur de mémoriser votre mot de passe( Je fais ici allusion à Firefox, InternetExplorer, Opera et autres); parce-que cela permettra d’accéder directement à votre compte facebook à une session prochaine sur cet ordinateur.
-Pensez à changer régulièrement votre mot de passe; de préférence dans un intervalle de une ou deux semaines et choisissez des mots de passes assez long et difficile à deviner par n’importe qui.
La plus grave erreur est de penser que vous êtes protéger contre le piratage juste en comptant sur vos paramètres de configuration et sur votre antivirus ou votre par-feu. Vous pouvez avoir de mauvaises surprises sur internet.Les paramètres de confidentialité de votre compte facebook est bien sécurisé; peut-être, mais pas ceux de vos centaines amis. Votre point faible peut venir de là. N’oubliez surtout pas: Vous êtes la première barrière contre le piratage de votre compte Facebook; restez donc vigilent! En effet, les pirates peuvent,  par  leurs manipulations,  accéder  à votre  profil (et  ils  y réussiront  d’autant mieux si vous vous sentez protégé par ces paramètres  de  confidentialité  fermés  au maximum).
N’oubliez jamais: Tous les profils peuvent être piratés!

Si malgré tout cela vous remarquez que votre facebook est piraté:

Dans ce cas, changez immédiatement votre mot de passe et assurez-vous d’utiliser les paramètres de sécurité avancés.
Un indice du fait que votre compte a été piraté est que vous ne pouvez pas vous connecter. Cela se produit lorsque le pirate qui s’en est pris à votre compte a changé le mot de passe. Vous ne pouvez plus le modifier car vous ne le connaissez pas. Certains pirates effacent même les informations personnelles pour que vous ne puissiez plus vous identifier. Facebook s’efforce de vous aider à protéger votre compte. Facebook a créé des systèmes qui recherchent et bloquent les activités suspectes, les publications et messages frauduleux. Facebook dispose déjà d’une procédure bien définie en cas de piratage de votre compte pour vous aider à expulser le pirate et à récupérer votre compte. Si votre compte est compromis, accédez à http://www.facebook.com/hacked et demandez à Facebook de  sécuriser votre compte. Lorsque vous signalez ce problème, Facebook verrouille immédiatement votre compte. Vous n’y avez alors plus accès, mais le pirate non plus. Facebook vous demande ensuite de suivre quatres étape pour récupérer votre compte.

capture d'écran de récupération du compte FacebookCapture d’écran de récupération du compte Facebook piraté

Une fois que vous avez récupéré votre compte, assurez-vous de configurer les fonctionnalités de sécurité avancées pour ajouter un niveau de sécurité supplémentaire à votre compte. En particulier, activez la navigation sécurisée (https) et configurez les notifications de connexion pour que Facebook vous prévienne immédiatement lors d’un accès à votre compte.

Publicités

Réseaux sociaux et défense des droits humains : constats et astuces

22 Mar

Un réseau social, ou site communautaire, est un site internet qui permet à ses utilisateurs de partager des informations avec un groupe d’amis choisis ; et pour certains, c’est le meilleur moyen de rester en contacte avec le monde entier. Il en existe des centaines sur la toile et le plus populaire, Facebook compte quelques 800 mille membres !  « Si Facebook était un pays, observe la revue Times, ce serait le troisième au monde en population, derrière la Chine et l’Inde ».Alors, comment Facebook marche ? Vous publiez un message (mise à jour de statut) sur votre page ; tous ceux qui sont sur votre liste d’amis reçoivent votre message quand ils accèdent à leur page, et vous recevez leurs messages quand vous accédez à votre page. Vos amis seront capables de relayer le message de vos mises à jour à leurs amis. Les utilisateurs peuvent s’échanger des photos, vidéo, des fichiers  audio et des documents.

Vu que ces réseaux sociaux offrent  un grand auditoire et une grande rapidité de circulation de  l’information, il est facile de se demander la place qu’ils occupent dans le promotion et la défense des Droits Humains et comment orienter l’utilisation traditionnelle des réseaux vers  le respects de ces Droits.

Réseaux sociaux, constructeurs de démocratie ?

Les réseaux sociaux jouent un rôle très important pour la construction de la démocratie puisqu’ils ouvrent une fenêtre à la liberté d’expression.

Ce sont ces réseaux qui facilitent l’accès à l’expression pour des populations qui ne voient pas leurs droits d’Homme respectés. Ces populations ont désormais la possibilité de trouver des outils pour dénoncer les situations sociales dans lesquelles elles vivent. Bien que contrôlées par l’état et susceptibles de nuire à l’utilisateur, ces dénonciations ont déjà permis de condamner des pays pour violation des Droits de l’Homme…

Je comprends Justin, quand il titre un des billets de son blog  Les médias sociaux jamais à l’avant-garde de la démocratie : en effet grâce aux réseaux sociaux chaque citoyen peut devenir un e-citoyen ; un observateur même dans les coins les plus reculés de la planète en alertant le monde entier face une irrégularité constatée.

L’exemple des Sénégalais lors du premier tour des élections présidentielles  de 2012 nous en dit grand. Selon Cheik Fall, initiateur du projet “sunu2012 et blogueur, appelant, dans un billet de son blog, les électeurs à jouer le rôle en même temps d’observateur, il faut surtout un téléphone, si possible un appareil photo et une démarche assez simple à suivre, pour traquer les irrégularités.

Il n’est pas besoin de gros moyens pour devenir un observateur. Pas autant que pour ces missions d’observation que les institutions et ONG déploient. Si les citoyens peuvent eux-mêmes se muer en observateur, et appuyer ainsi les efforts d’observations de ces missions institutionnelles et formelles, ce n’est que tant mieux pour les processus électoraux qui souffrent de fraudes et de non transparence dans nos pays africains.

Les réseaux sociaux offrent des opportunités, dont 5 essentielles :

-Ils constituent un vecteur de contrôle et de surveillance. Nous sommes désormais des milliards à pouvoir surveiller les Droits de l’Homme.
– Les individus ont tous la possibilité de faire entendre leurs contestations. En un temps record, des contestations mondiales peuvent être diffusées.
– L’internaute est désormais au cœur des projets. Il peut créer des communautés de valeurs.
– Les réseaux sociaux permettent une intelligence collective globale. L’internaute ne pense plus « je » mais « nous ». Les connaissances et opinions sont partagées pour amener une réflexion collective.
-Les possibilités de créer des projets et des communautés sont multiples. Il y a des possibilités de financement alternatives.